logo Ferme de Valbonne produit bio

Ferme de Valbonne


Bienvenue à la Ferme de Valbonne

Accueil

Boutique
Recettes

Les nouvelles en direct
Mois par mois, vidéo de la ferme
La châtaigne, un monde à découvrir
Visitez la Ferme
Albums photos
Vidéos de la Ferme
Qui sommes-nous ?

Les logos
Où nous trouver ?
Nous contacter
Venir à la ferme

   La châtaigne, un monde à découvrir

La châtaigne, un monde à découvrir - Ferme de Valbonne

                  L'ENTRETIEN

          Une des conditions impératives pour avoir des châtaignes saines, c’est que le sol soit   
    « hyper » propre. Pour ramasser dans les conditions optimum, il ne faut pas être gêné par
     des obstacles : petites ronces, genêts, herbes de 5 cm de hauteur...

          Une châtaigne qui reste quelques jours sur le sol propre ne risque rien. Contrairement à une
     idée reçue, ce ne sont pas les vers qu’elle craint à ce  moment là mais les moisissures.
    Dans un milieu forestier, les champignons microscopiques sont rois. Certaines moisissures
    sont spécifiques à la châtaigne et c’est pendant ce contact qu’elles risquent d’être
    contaminées. Ces moisissures se développent après, 3 semaines, 1 mois, 2 mois plus tard, 
    lors du stockage.

          Un sol propre va permettre le ramassage de toutes les châtaignes. C’est extrêmement
    important. En effet, les 2 vers principaux qui attaquent les châtaignes sont de 2 origines :
    le carpocapse, qui est un papillon et le balanin qui est un charançon.
          Le premier pond sur les feuilles en août, la larve se déplace sur la feuille. Elle atteint la
    bogue qui à cette époque là est très tendre. Elle y pénètre et se loge dans les « embryons »
   de châtaignes.
          Le second, est un charançon qui perse avec sa trompe la bogue, toujours très tôt en saison.
    Dans le deux cas, le minuscule ver va attendre que la châtaigne soit mure. Avant, il n’y
    aurait rien à manger...

           Quand la bogue s’ouvre, la châtaigne tombe et bien sûr, avec elle, le ver qui est dedans.
    C’est peu être le choc au sol qui indique au ver que c’est le moment de passer à table...
    Toujours est-il que le ver se développe très très vite. Si la châtaigne reste sur place le ver
     adulte sort. Quand vous voyez une châtaigne avec un trou, ce n’est pas un ver qui est rentré,
     mais le contraire, c’est le ver qui est sorti. Pour quoi faire ? Tout simplement pour faire sa
     chrysalide, laquelle s’enfonce dans le sol et attend le mois d’août suivant pour ressortir et
     laisser s’échapper le papillon.

             En ramassant toutes les châtaignes, vous ôtez tous les vers, et vous finissez par avoir des
     châtaignes saines. Chez nous, le petit troupeau de bovins parachève mon travail en croquant
     les châtaignes oubliées.

 

Cahier

La châtaigne