logo Ferme de Valbonne produit bio

Ferme de Valbonne


Bienvenue à la Ferme de Valbonne

Accueil

Boutique
Recettes

Les nouvelles en direct
Mois par mois, vidéo de la ferme
La châtaigne, un monde à découvrir
Visitez la Ferme
Albums photos
Vidéos de la Ferme
Qui sommes-nous ?

Les logos
Où nous trouver ?
Nous contacter
Venir à la ferme

   La châtaigne, un monde à découvrir

La châtaigne, un monde à découvrir - Ferme de Valbonne

               LA  RECOLTE

 

               Vous avez parcouru les autres rubriques et vous vous êtes rendus compte que
           les châtaignes... « il n’y a pas qu’à les ramasser ».

                Le ramassage est certes fastidieu, éreintant. Mais c’est l’aboutissement de
          dix mois de travail, c’est la récompense.

                Je ramasse environ dix pour cent de ma récolte avec des filets. Contrairement à
          ce que beaucoup croient, çà ne va pas plus vite : il est exact que le jour où je lève les
          filets, la quantité de châtaignes est très importante. Cependant, il faut tenir compte du
          temps de pose, du lever des filets, de leur rangement. Les avantages des filets sont
          plutôt ailleurs : les châtaignes ne sont pas au contact direct avec le sol (moisissures), le
          filet ramasse en même temps les bogues (pas de ratissage), et une partie du temps de   
          travail se fait en dehors des périodes de ramassage (pose et rangement).

                Mais le plaisir du ramassage, c’est à la main. Même si il est répétitif, quel plaisir !
         C’est la récolte. La satisfaction, l’espoir d’une bonne qualité. Mais aussi la course
         contre la montre. L’idéal est qu’une châtaigne n’attende pas plus de trois jours au sol.
                En début de saison, pas de problème. Là où çà se gâte c’est quand les premières
         variétés ont presque fini, que les mi-tardives sont en pleine tombée et que les tardives
        commencent. Pour le peu qu’il vienne un peu de pluie, et que dans la nuit il y ait un bon
        coup de vent, péquaille ! C’est aussi le moment où tout le monde veut des châtaignes.
        Mais comme je dis toujours, on ne va pas se plaindre : on se plaindra le jour où il y aura
        des châtaignes et pas de clients ou des clients et pas de châtaignes. Faut rester philosophe !

               Toujours est-il que j’ai suivi la méthode ancestrale d’avoir une dizaine de variétés :
        cela  étale la récolte, et permet de proposer au consommateur des fruits frais au fur et à mesure
        qu’avance la saison.
 

 

Cahier

La châtaigne